Apollon

Le thème des saisons a été repris dans les années 1730 par Nicolas Fouquay (1686-1742) qui exploitait l'ancienne manufacture de Louis Poterat depuis 1720. Il réalisa une série comprenant les quatre saisons, auxquelles fut ajouté Apollon qui vient les présider, selon une iconographie fondée notamment sur les Métamorphoses d'Ovide. Cette suite de Saisons fut produite en plusieurs exemplaires. La première suite, la plus riche, se compose de bustes aux draperies richement décorées de fleurs imitant le brocard, posés sur des gaines monumentales. Acquise par le duc de Hamilton en 1846 pour décorer Hamilton Palace, cette série est entrée au Louvre à la suite de la vente de la collection Hamilton en 1882, mis à part Apollon, offert au Kensington Museum (aujourd'hui Victoria and Albert Museum) dès 1857.Trois autres séries au moins sortirent des moules de Fouquay, on ne leur connaît pas de piédestaux. Les trois œuvres du musée de la Céramique se distinguent de la série Hamilton par un traitement uni des draperies et une plus grande sobriété des coiffures. La qualité des bustes suppose la contribution d'un sculpteur de formation classique, capable de modeler des figures répondant aux préceptes académiques tant pour la noblesse des formes que pour la justesse de l'expression de chaque divinité. Le parti esthétique de ne pas souligner les traits des visages et de laisser l'émail dans sa blancheur marmoréenne confère à ses œuvres une noblesse rare dans la sculpture céramique

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site