Plat à la corne d'abondance

La corne d’abondance est le motif le plus connu de la production rouennaise, car il a été produit à une grande échelle, pendant près d’un demi-siècle. Ce décor fut très tôt repris par d’autres centres faïenciers, en particulier Sinceny ou Quimper. Mis au point vers 1750, à partir du motif japonais du cornet de fleurs en papier plié, il se combine avec la corne d’abondance gréco-romaine, symbole de la profusion des dons divins. Des branches fleuries

s’échappent de la corne, redoublée sur les grandes pièces, de gros illets rouges, bleus, plus exceptionnellement jaunes et noirs donnent à ce motif un caractère fortement polychrome. Le phœnix et le semis de fleurs, d’oiseaux et d’insectes qui meublent le fond sont également japonisants et issus du style Kakiemon. La qualité des pièces varie ; les plus belles et les plus richement ornées datent du milieu du XVIIIe siècle. Le tsar Pierre III aurait commandé un service à la corne, vers 1760, pour un de ses favoris, le comte Golowine.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site