Veules-les-Roses

 

Veules-les-Roses est une commune située dans le département de la Seine-Maritime.

Ses habitants sont les Veulais.

Géographie

Veules-les-Roses est un petit village du littoral cauchois (côte d'Albâtre) baigné par la Veules, fleuve célèbre pour la brièveté de son cours. La commune est située à 7 km de Saint-Valéry-en-Caux, à 8 km de Fontaine-le-Dun, à 18 km de Doudeville, à 20 km d'Offranville et à 26 km de Dieppe.

Toponymie

Attestation ancienne: Wellas en 1025 sans doute dérivé de l'anglo-saxon wella au pluriel (anglais moderne well, puits), qui peut désigner un cours d'eau ou une source, en l'occurrence « la Veules » à l'origine.

Homonymie avec les Wells d'Angleterre. On retrouve cet élément dans des composés en Normandie dans les Elbeuf qui remontent tous à Welleboth et dans Rouelles désigné sous la forme Rodewella au Moyen Âge. Au XIIe siècle le /w/ d'origine germanique aboutit à /v/ en Normand septentrional (Cf. mouette / mauviette), sauf en toponymie où dans certains cas il s'efface à l'Est

Le qualificatif « les-Roses » a remplacé celui de « en-Caux » considéré comme moins flatteur (Journal Officiel du 30 juillet 1897).

Histoire

Dès 1840, une actrice de la Comédie-Française, Anaïs Aubert, entraîne dans son enthousiasme le célèbre comédien Mélingue. L'écrivain Paul Meurice y reçoit à plusieurs reprises son ami Victor Hugo. Veules subit l'avancée destructrice de la Panzerdivision de Rommel les 11 et 12 juin 1940 touchant surtout le front de mer.

Activités

À Veules, la pêche a été une activité importante durant les décennies passées. Des pêcheurs avec leur doris, allaient tendre au large leurs trémails, bertelles (filets à grosses mailles) casiers ou cordes. De même, à marée basse, ces mêmes pêcheurs qui allaient poser leurs parcs, tendre leurs verveux ou faire une marée de salicoques (crevettes) aux pousseux, fouines, lannets ou autres caudières (balances). La fourche à bêcher était utilisée pour attraper les équilles. Aujourd'hui, on peut encore admirer ces derniers artisans de la pêche et faire une petite marée de crevettes, s'amuser dans les rochers à ramasser quelques vigneaux (bigorneaux) ou cueillir des moules.

L'activité de nos jours s'est enrichie, outre le développement de la cressiculture dans les sources de la Veules, par la production d'huitres aux pieds des falaises.

Lieux et monuments Le village est renommé pour être traversé par le plus petit fleuve côtier de France, la Veules, au cours de 1 194,35 mètres. On pourra visiter, notamment, son chemin des Champs-Élysées, ses Cressonnières et l'église Saint-Martin.

 
 
 

Pour achever la présentation de Veules-les-Roses voici une petite perle réalisée par Chris sur une magnifique chanson du groupe KTN. Notre pays regorge de talents rares et son dynamisme et à l’image de notre histoire rayonnante, c'est tout à son honneur...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site