L'hymne Normand

 

C'est en 1836 que ce chant fut écrit et mis en musique par le goguettier, compositeur et chansonnier Frédéric Bérat sur le bateau qui le menait de Sainte-Adresse à Rouen, sa ville natale. « Ma Normandie » fut lancé à Paris dans la célèbre goguette de la Lice chansonnière. Trente ans plus tard il est déjà dit à propos de cette chanson qu'on en « a tiré plus d'un million d'exemplaires, et qu'on (la) réimprime encore tous les jours».

« Ma Normandie » est aujourd'hui et depuis longtemps largement utilisé de façon non officielle comme chant régional de la Normandie.

« Ma Normandie » est l'hymne officiel du bailliage de Jersey, il est officiellement utilisé par Jersey lors des Jeux du Commonwealth, des Jeux des Îles et autres manifestations internationales où il est nécessaire de se distinguer pour les territoires qui autrement utilisent le God Save the Queen. Le fait que ce chant parle de la France et non de Jersey provoque des demandes – pour l'instant sans résultat – pour que l'on change d'hymne.

Paroles

Quand tout renaît à l'espérance,

 Et que l'hiver fuit loin de nous,

Sous le beau ciel de notre France,

Quand le soleil revient plus doux,

Quand la nature est reverdie,

Quand l'hirondelle est de retour,

J'aime à revoir ma Normandie,

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

J'ai vu les champs de l'Helvétie,

Et ses chalets et ses glaciers,

J'ai vu le ciel de l'Italie,

Et Venise et ses gondeliers.

En saluant chaque patrie,

Je me disais aucun séjour

N'est plus beau que ma Normandie,

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

Il est un âge dans la vie,

Où chaque rêve doit finir,

Un âge où l'âme recueillie

A besoin de se souvenir.

Lorsque ma muse refroidie

Vers le passé fera retour,

J'irai revoir ma Normandie,

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site